Mobirise

Le Docteur Jivago, Boris Pasternak (1957)

29.11.2020 – Par Agathe Devambez

Iouri Jivago est orphelin et recueilli à l'âge de 10 ans chez les Gromeko, une famille Russe aisée. Les Gromeko ont une fille, Tonia, qui, à l'âge adulte deviendra l'épouse de Iouri.
Lara est une jeune femme d'une beauté rare, orpheline de père, élevée par sa mère et sous la protection d'un homme à la tête froide, qui profitera de sa situation pour abuser d'elle. Plus tard, elle épousera Pacha, un jeune homme qui l'aime passionnément. Pacha apprend par la suite la nature des rapports qui ont liés Lara à son "protecteur". Il s'enfuit, laissant Lara et leur fille seules. Il change de nom et devient un général intraitable de l'armée révolutionnaire Russe.
Iouri et Lara se croisent à plusieurs reprises dans le roman et tombent fous amoureux l'un de l'autre. Et, sans jamais vraiment se quitter, ils vont traverser ce pays à feu et à sang. Cette Russie qui se déchire entre l'armée rouge et l'armée blanche.

build your own website

Ce livre est à lire absolument pour trois raisons :

Première raison : L'histoire autour de la parution de ce roman est fascinante.

En 1947, Pasternak, débute l'écriture du docteur Jivago, son grand roman. Il veut y décrire "une vaste fresque de la Russie, de la révolution ratée de 1905, à la fin de la seconde guerre mondiale." Les autorités Russes refusent la publication du docteur Jivago. Le livre dépeint une Russie qui sombre avec la révolution, il est jugé anti patriotique. Il sera alors édité clandestinement en Italie en 1957. Le succès du livre est mondial. Et, en 1958 Pasternak reçoit le prix Nobel de littérature. Les autorités Soviétiques lui interdisent d'aller chercher le prix Nobel sous peine d'être expulsé de Russie. Pasternak décide de rester en Russie et refuse le Nobel. Il meurt en 1960 suite à un cancer du poumon. Le docteur Jivago sera finalement publié en URSS en 1988, près de 30 ans après sa première parution en Italie.

Deuxième raison : Un roman qui retrace tout un pan marquant de l'histoire de la Russie.

A travers les personnages de Iouri et Lara nous traversons la Russie dans une des périodes les plus décisives de son histoire. On y voit la première tentative avortée de révolution en 1905 menée par des masses ouvrières désorganisées. Le pouvoir reprend la main. Mais, la révolution de 1905 si elle fut un échec, elle annoncera aussi, ce qui était en train de se construire, plus profondément, dans le cœur des partisans de l'armée rouge. Le régime en place est complètement affaibli, le pouvoir n'existe plus. En février 1917, une nouvelle révolution éclate. Le Tsar Nicolas II abdique en mars. Des gouvernements provisoires se succèdent et, petit à petit, le parti bolchevik gagne du terrain. La guerre civile débute et divise le pays en deux camps : l'armée rouge et l'armée blanche.

Troisième raison : Un manifeste pour la paix.

Iouri Jivago défend tout au long de sa traversée de la Russie, ses positions pacifistes. Sous formes de pensées introspectives et de descriptions de paysages sublimes, c'est un véritable réquisitoire pour la vie que Pasternak a écrit. La poésie qui se dégage de ce roman est d'une incroyable finesse. Les idées qu'il défend sont à contre-courant dans cette époque terrible, et pourtant, tout au long du roman, il ne cesse jamais de croire en la beauté de l'homme et du monde qui l'entoure.

En bref, c'est un roman absolument sublime, une déclaration d'amour à la vie et à un pays, qui, sous prétexte d'idéaux révolutionnaires, est réduit en cendre.


L'acheter sur PlaceDesLibraires. fr > Ici