Mobirise

La Bête humaine, Emile Zola (1890)

29.10.2020 – Par Agathe Devambez

La bête humaine s'ouvre sur une scène conjugale entre le chef de gare du Havre et sa femme, Séverine. Ce dernier découvre que sa femme fut celle d'un notable avant lui. Ne pouvant supporter cette ignoble découverte il décide d'assassiner l'ancien amant de sa femme.
Le meurtre est soigneusement prémédité ; mais un quatrième personnage entre en jeu. Ce personnage n'est autre que Jacques Lantier, l'héritier de la lignée maudite des Rougon-Macquart.
Et, par le plus grand des hasards Jacques Lantier assiste à l'intégralité du crime.
Pour se protéger, Séverine le séduit et devient sa maitresse.
Et c'est dans ce pêle-mêle d'individus sombres et immoraux que l'histoire commence.

free portfolio web templates

Ce livre est à lire, absolument, pour trois raisons :

Première raison : La bête humaine c'est le début du roman noir. 

Au XIXème siècle apparaissent les premiers romans sombres : Crime et Châtiment de Dostoïevski, Edgar Poe, Eugène Sue... Et dans la vie réelle les faits divers sont de plus en plus source d'inspiration pour les écrivains. On peut par exemple citer l'affaire de Jack l'éventreur en 1888.  Le public est friand des romans feuilletons et il a envie d'histoires sensationnelles et angoissantes. Dans La Bête humaine cette influence se fait sentir tout au long du roman : qu'il s'agisse des époux Roubaud et de l'assassinat du notable ou encore des pulsions meurtrières de Jaques Lantier.

Deuxième raison : C'est un roman politique fort.

L'action du roman se situe en 1869. A cette époque le second Empire commence à faiblir. Le climat politique est tendu. D'un côté les républicains cherchent à déstabiliser les personnages au pouvoir et d'un autre la justice soutien ces personnages au pouvoir pour sauver leur réputation. Elle n'hésite pas à classer des affaires pour les favoriser. Là aussi on va suivre, tout au long du roman, le cheminement judiciaire de l'affaire, la pression des uns et des autres sur la justice. De nouveaux personnages vont entrer en jeu et vont devoir faire des choix entre les possibles coupables.

Troisième raison : un roman à l'ère de la révolution industrielle.

Le XIXème siècle est marqué par la révolution industrielle. Zola s'est profondément attaché à cela lors de la rédaction de son roman. La grande majorité de l'intrigue se déroule sur la ligne le Havre - Paris. Cette ligne a été un tournant majeur pour la France : elle a permis le transport de marchandises du Havre, le second port maritime Français, à la capitale. Elle a été mise en service en 1847, 20 ans avant l'intrigue. Zola a également choisi d'utiliser le champ lexical de l'industrie tout au long de son roman, allant même jusqu'à personnifier la "Lison", locomotive préférée du chef de gare du Havre.

En bref, c'est un roman complètement ancré dans son époque, mélangeant des aspects politiques et sociétaux sur fond de roman noir.


L'acheter sur PlaceDesLibraires. fr > Ici